top of page
Rechercher
  • Vera Seret

C'est très sérieux la joie de vivre !





À chaque accompagnement je suis touchée par cette difficulté humaine, visiblement universelle, à bouger de nos pensées habituelles. De ces jugements sur nous-même, ou sur l'autre, les autres, le monde, qui rendent tout si difficile, démotivant ou terrifiant. Qui rendent la vie lourdement triste ou terne. Parfois vaine...


 

...Plutôt que d'écouter et croire enfin, redonner la parole et du poids aux images ou envies qui nous comblent et nous correspondent. Nous rassurent, nous ressemblent. Nous rendent enthousiastes ou sereins...


Vivants plutôt que jugeants ! Comme quand nous étions libres et jouions à vivre, comme des enfants.

Il est étonnement difficile parfois de se faire du bien, de penser du bien de soi, d'inverser la vapeur de sa machine à juger intérieure. De remettre en route et en liberté les battements trop longtemps censurés, ou traumatisés, de son coeur. Il nous faut transformer avant tout, sans quoi rien ne bouge et ne change, cette croyance que j'entends si souvent, selon laquelle :

"Il n'est pas sérieux d'être léger. On est plus conscient donc intelligent quand on est malheureux !"


Comme si les douleurs, les peines et les peurs, en criant plus fort que nos petits bonheurs, nous faisaient croire qu'elles avaient raison.

Bah non, "Je souffre donc je suis" ça n'est pas vrai, ça ne marche pas ! Ça n'aide pas à avancer, ou alors en force, en stress, en larmes parfois. Non il n'est pas plus fiable, plus fort ni plus efficace de penser sombre, sérieux ou froid. J'avais donc envie de vous partager que... Il est urgent de (re)jouer ! De rêver aussi, s'y autoriser sans se retenir, sans se limiter. On verra après, on ajustera en cours de route. Car une fois qu'on est sur sa route, c'est déjà gagné.

Il est important de noter que là où c'est trop facile, trop beau, trop sympa, c'est aussi là que l'on est cap ! Capable, confiant, vivant. Inspiré et souvent inspirant. Libre, talentueux, souriant. C'est là que nous apparaissent comme d'elles-mêmes les solutions à nos (complexes) situations.

C'est l'endroit où le possible commence et notre identité habite.

Et nous souffle que...


Notre joie de vivre est bien plus profonde, sérieuse et intelligente que toutes nos habituelles souffrances.

Nos jugements et autres compulsions de pensées austères, soi-disant balèzes, nous prennent juste en otage et la tête. Jusqu'à notre vie parfois toute entière.

Quelques phrases de mon premier roman À l'instant même où l'on bouge me reviennent alors, que j'aimerais vous partager pour souligner cette heureuse urgence de s'alléger le coeur et la charge du "sérieux" et du "grave". Pour mon héroïne comme pour les héro.ïnes que nous sommes de la vie, cette expérience inédite et pas facile tous les jours, de revenir à l'intelligence de s'amuser à...



" S'entrainer sans relâche à lâcher les jugements qui lui percent les tympans, ont vitriolé ses sourires d'enfant. S'exercer sans pitié au bonheur. S'amuser avec discipline à se contredire de tout coeur."



 

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à prendre Contact.

Comments


bottom of page